10 février 2009

Captain Marvel : Demi-Dieu ou Imposteur ?

Secret Invasion se poursuit dans une mini-série dédiée à Captain Marvel et publiée aujourd'hui dans Marvel Universe #13.

Mar-Vell est à Paris, au Louvre précisément où il se perd dans la contemplation de L'entrée d'Alexandre le Grand dans Babylone de Charles Le Brun. A travers la peinture, l'homme recherche un sens à sa présence ici. Il tente désespérément de reconstituer les fragments de sa mémoire perdue.
Un type aussi puissant qui a des états d'âme, voilà de quoi sérieusement inquiéter Tony Stark et le SHIELD. D'autant que depuis sa réapparition sur terre, Mar-Vell a suscité, bien involontairement, un élan de foi exceptionnel qui s'est traduit par la création d'une église vouée à son culte. L'église d'Hala, dirigée par Mère Starr, connaît une expansion suffisamment importante aux Etats-Unis pour qu'un journaliste décide même de l'infiltrer afin de voir ce que ses adeptes trament dans l'ombre.
Et si en cette période d'invasion et de méfiance, le peuple avait seulement besoin de croire ?

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas ce Captain Marvel, premier du nom. Ce héros est à l'origine un kree débarqué sur terre comme espion mais qui décide bien vite de devenir le protecteur de la planète. Mais l'on a beau être plein de bonnes intentions, le destin s'acharne parfois inexorablement. Mar-Vell connaît une fin tragique en 1982 puisqu'il meurt alors d'un cancer, dans son lit et entouré de ses amis. Depuis, d'autres ont porté son titre, dont son fils, Genis-Vell (cf la série en Marvel Monster) mais la Maison des Idées n'avait jamais osé profaner la mémoire de l'illustre défunt en le ressuscitant. Jusqu'à Civil War où Mar-Vell repointe le bout de son nez (sans être techniquement revenu à la vie d'ailleurs, il s'agit en fait d'un voyage dans le temps). Depuis, Captain Marvel n'avait pas fait parler de lui, à peine avait-on pu le voir dans le Marvel Heroes hors série #4 où il rencontrait son autre fils, Hulking (des Young Avengers).
C'est donc à l'occasion de l'évènement Secret Invasion qu'une mini-série, apportant son lot d'éclaircissements sur la situation actuelle du personnage, est réalisée.

Le scénario est de Brian Reed, auteur notamment de l'on-going Ms. Marvel, inédite en France. Reed construit une intrigue douce-amère basée sur un guerrier plein de doutes et regrettant d'être mort dans son lit alors qu'il rêvait d'une plus grande destinée. Les pistes sont habilement brouillées tout au long du récit, le lecteur s'interrogeant sur le rôle exact de cette église d'Hala ou supposant qui est ou n'est pas un skrull. L'utilisation d'une oeuvre classique dans cette saga est assez réjouissante tant il me semble que les cousinages sont nombreux entre peintures et comics. D'un point de vue plus anecdotique, l'on peut cependant regretter que le Grand Alexandre ait été peint d'une manière aussi efféminée par Le Brun (ben oui, le p'tit Charles participant involontairement à l'épopée, j'en profite pour le critiquer aussi !). Difficile d'imaginer conquérant plus ridicule, à part peut-être celui d'Oliver Stone. Et presque impossible, quand on les voit, de penser que ces Alexandre là ont mis à genoux la plus grande partie du monde connu...mais c'est un autre sujet. ;o)
On peut noter aussi l'intervention d'un super-vilain français, André Gérard (bah, ça aurait pu être pire, genre Jean Dupont) alias Cyclone (premier du nom (oui, aussi improbable que cela puisse paraître, il y en a eu plusieurs également)).
Les dessins sont de Lee Weeks. Celui-ci s'acquitte fort bien de sa tâche, décors et personnages étant pleinement réussis. La colorisation, efficace et jolie, est l'oeuvre de Jason Keith. Attention néanmoins pour les amoureux de SF pure et autres paysages cosmiques, cette aventure est plus "terrienne" que ce que l'on trouve habituellement dans Marvel Universe.

Une saga en phase avec l'évènement du moment et apportant des réponses parfois surprenantes.

"Je sais une chose. J'étais aveugle, maintenant je vois."
Jean 9.25