14 janvier 2009

Ms. Marvel : Monster Smash

En plus d'apparaître dans Mighty Avengers, Carol Danvers possède également sa propre on-going outre-atlantique. C'est du quatrième TPB issu de cette série dont il est question aujourd'hui.

Depuis quelques temps, les disparitions de super-héroïnes s'accumulent. Araña, Stature, Tigra et d'autres sont enlevées par d'étranges groupes de soldats dont les traces mènent tout droit au Chili. Ms. Marvel et son équipe plus ou moins autonome - qui vient tout juste d'être renforcée - vont donc intervenir en terre étrangère.
Après leur petite escapade en Amérique du Sud, c'est à une invasion de Brood, ces redoutables créatures de l'espace, qu'il faudra faire face. Quant à Carol, son corps..."change". Pas de crise de puberté si c'est à cela que vous pensez, elle est trop grande pour ça, mais plutôt une sorte de facteur inconnu qui la rend plus puissante mais qui, parfois, la transforme en une étrange créature bleue aux yeux rouges. Pas l'idéal pour passer inaperçu.

Si vous lisez le mensuel Marvel Heroes, vous devez connaître au moins un peu Carol Danvers puisqu'elle dirige l'équipe de Vengeurs "officiels" de Tony Stark. Malheureusement, la série de la jolie blonde n'est pas traduite en France. Un peu dommage lorsque l'on sait qu'il suffirait d'un petit hors-série, tous les six mois, pour que les lecteurs français puissent avoir accès à ce qui reste, après l'arrêt de She-Hulk et Amazing Spider-Girl, la seule série régulière ayant une femme dans le rôle du personnage principal. Panini semble d'ailleurs fâché avec les filles encapées puisque même Araña, dont on avait pu voir les débuts dans le Spider-Man HS #19, n'a pas eu droit à une suite gauloise.
Dans ces cas là, il faut donc se rattraper sur la VO. Le mauvais côté c'est que dans la VO, ça parle pas français (j'en vois déjà qui regrettent d'avoir glandé près du radiateur pendant les cours d'anglais hmm ?). Le bon côté c'est l'euro et le fait de pouvoir gagner sur le change, parfois même sans payer les frais de port. Pour l'exemple, un TPB de 15 $ (dans sa version avec couverture souple) vous reviendra à moins de 12 € sur amazon. Pas de quoi se priver !

Ce Monster Smash est donc le quatrième recueil de la nouvelle série de Ms. Marvel. Pour que vous puissiez vous repérer, sachez que les épisodes concernant Civil War (les seuls publiés en France, cf ce Monster) sont rassemblés dans le deuxième volume. Le cinquième, déjà disponible, se déroulant en pleine Secret Invasion, il est donc judicieux de s'arrêter au quatrième pour le moment (qui contient tout de même une très grosse révélation).
Le scénariste est Brian Reed, les dessins sont l'oeuvre de Aaron Lopresti (et les covers de Greg Horn). Graphiquement, c'est sans surprise mais de bonne facture. L'histoire est plutôt sympa, avec quelques têtes connues tenant les seconds rôles (Wonder Man, Araña, Machine Man, Sleepwalker). Ces épisodes permettent également un petit retour en arrière avec l'apparition de Carol dans ses anciens costumes (à ses époques "Warbird" et "Binary"). Tout cela n'est pas forcément indispensable mais une petite touche féminine dans ce monde plein de testostérone est agréable (encore qu'elle cogne dur la miss tout de même !). On en découvre un peu plus également (au compte-goutte ceci dit) sur les liens qui s'installent progressivement entre Anya Corazon et Carol. Aaron Stack, tout droit sorti de Nextwave, apporte, lui, un côté décalé et humoristique. Bref, l'ensemble est solide et bien intégré au Marvelverse, du coup, faire l'impasse sur la série n'est pas dramatique mais prive tout de même les lecteurs d'une occasion d'approfondir l'un des rares personnages féminins de premier plan dans l'univers 616 classique.

De la VO bon marché et permettant de combler certaines interrogations sur des personnages considérés, peut-être à tort, comme mineurs. Fun et accessible, la série aurait mérité au moins une petite chance en VF.