25 juin 2010

French Comics : Hoplitea

Découvrons tout de suite le premier numéro de Hoplitea, une série 100% française mélangeant mythologie et aventures super-héroïques modernes.

Hoplitea est une guerrière dont les ancêtres n'étaient rien moins que des Dieux. De la guerre qui plus est, ce qui est bien pratique quand on a l'habitude de se castagner régulièrement avec un tas de monstres ou de criminels.
Sous le nom de Sophia, la belle vit maintenant à Europolis, mégapole des Nations Unies Européennes. La jeune femme (pourtant âgée de plus de quatre mille ans, mais ça reste jeune pour une déesse) a renoncé à son immortalité pour donner naissance à une petite fille et filer le parfait amour avec un humain tout à fait normal.
La Lionne de Sparte n'est cependant pas tombée dans la routine pour autant. La voici en effet de retour dans la Justice Force, une équipe qui veille sur Europolis et sa faune quelque peu dangereuse. Les Pictes et les Pilleurs font notamment parler d'eux ; les deux groupes aux intérêts habituellement divergents doivent se rencontrer pour finaliser une étrange transaction.
Pour Hoplitea et ses collègues, voilà l'occasion de jouer les trouble-fêtes.

Voici de nouveau une bonne surprise en matière de french comics, un genre qui m'inspirait plutôt une certaine réserve, au bas mot (il faut dire que je n'avais pas vraiment commencé avec la bonne série et encore moins la bonne personne !), mais que j'ai reconsidéré depuis Le Patrouilleur, VHB ou encore Bertrand Keufterian.
Le scénario est écrit par Laurent Arthaud, les dessins et la colorisation sont l'oeuvre de Patrice Martinez, le script, quant à lui, étant signé Fabrice Peluso. Le style graphique est plutôt sympathique, à la croisée d'influences assez diverses, et servi par un découpage habile. Toutefois, c'est surtout la richesse et l'originalité de l'univers décrit qui emporte tout de suite l'adhésion. Ce mélange de classiques super-héros, de mythologie ancienne et d'uchronie (Europolis étant en fait bâtie sur ce qui fut Bruxelles jusqu'en 1950) permet de sortir des sentiers battus. Les Pictes constituent par exemple une trouvaille intéressante qui permet d'ancrer les personnages et équipes dans l'Histoire et les légendes européennes.
En seulement 22 planches, Hoplitea a pris corps et l'on a même eu le temps de s'attacher à sa petite famille, grâce à de bons dialogues et quelques pointes d'humour. Et si l'intrigue principale commence à peine à se dessiner, l'on a fortement envie de découvrir la suite.

Hoplitea est édité par Aelement Comics. Ce premier numéro, vendu 4,60 euros, contient une postface du scénariste, une présentation des auteurs, un sketchbook avec quelques infos techniques et une galerie de deux pages.

Un titre très américain au niveau de la forme mais puisant son inspiration dans le passé du vieux continent.
Agréable et rafraîchissant.

Le site d'Aelement Comics
Le site de Laurent Arthaud : ComixHeroes
Le site de Patrice Martinez


ps : j'en profite pour vous rappeler le vernissage et la séance de dédicace organisés autour de l'équipe de BK, demain, de 16h à 20h, au Carré des Bulles, à Metz.