19 juin 2010

Recrutement des Dark X-Men

Avec Dark X-Men : The Beginning, Marvel revient sur la formation des X-Men de Norman Osborn. Ces courts épisodes sont réunis dans le Dark Reign Saga #3 de ce mois.

Nous l'avons vu dans Utopia, Osborn dispose maintenant, en plus de ces Dark Avengers, de quelques mutants à sa solde. Cependant, si le crossover dévoilait la composition de l'équipe, nous en savions très peu sur la manière dont elle avait été formée. Certains choix paraissaient même étranges, que ce soit Daken, déjà fort occupé chez les Vengeurs, ou même Namor, peu habitué à recevoir des ordres, surtout de la part d'un ex Bouffon.
Cette mini-série en trois parties, elles-mêmes divisées en trois courts chapitres, nous éclaire donc sur les origines du groupe.

Au niveau des scénaristes, l'on retrouve Paul Cornell (Wisdom, Black Widow, Young Avengers), James Asmus, Shane McCarthy, Marc Bernardin, Adam Freeman, Rob Williams, Jason Aaron (Scalped, Wolverine : Weapon X) et Simon Spurrier. Les dessins sont l'oeuvre de Leonard Kirk, Jesse Delperdang, Ibraim Roberson (dont on a pu voir récemment le travail sur l'adaptation du Guide de Survie en Territoire Zombie, et qui signe ici de bien jolies planches, bien qu'un peu dépouillées au niveau des décors), Michel Lacombe, Paco Diaz, Jock (The Losers, Faker) et Paul Davidson.
Visuellement, l'ensemble est soigné et plutôt beau.
Pour ce qui est du récit, il s'agit de scènes très brèves, misant essentiellement sur la rencontre, parfois houleuse, entre Norman et sa recrue potentielle. Le patron du HAMMER se livre, à cette occasion, à son grand numéro de manipulateur. Certaines confrontations sont particulièrement savoureuses, notamment celle mettant en scène le fils de Logan, ce dernier ayant pris une certaine envergure depuis le lancement de Dark Wolverine.

Outre les personnages déjà cités, l'on retrouve Emma Frost, Mimic, Dark Beast, la Cape et l'Epée, Michael Pointer (alias l'arme Omega qui, il n'y a pas si longtemps, avait causé de gros dégâts en absorbant l'énergie des mutants privés de leurs pouvoirs après House of M), Mystique et Aurora.
Pas d'immenses surprises ni de révélations extraordinaires, mais de petites infos et surtout l'occasion de faire le point sur quelques personnages de seconde zone, pas forcément toujours bien connus des lecteurs. Les auteurs vont par exemple décrire les pouvoirs de Mimic ou expliquer habilement, au détour d'une conversation, la provenance du double du docteur Henry McCoy. A ce petit jeu, c'est peut-être la Cape et l'Epée qui sont les moins bien traités, même si la dimension noire et les capacités de Tyrone sont brièvement évoquées.
Et bien sûr, pour agrémenter tout ça, quelques scènes amusantes ou répliques bien senties.

Au final, un passage en revue fort pratique, plutôt agréable à lire, mais pas forcément indispensable.