07 juin 2010

Exode pour les Mutants

Conclusion du crossover Utopia dans le X-Men #161 de ce mois.

Voici donc la fin de l'évènement que l'on a pu suivre dans les mensuels Dark Reign et X-Men. L'affrontement entre les Vengeurs d'Osborn et les X-Men de Cyclope tourne à l'avantage de ce dernier. Norman, en vieux briscard, parvient néanmoins à rattraper le coup devant les media.
Ce final présente essentiellement des scènes de baston, souvent spectaculaires. C'est sans doute la neutralisation de Sentry, surhomme à la psyché fragile, qui est la mieux amenée. Forts beaux dessins de Mike Deodato et Terry Dodson. Le scénario, lui, est signé Matt Fraction.
Contrairement à Messiah Complex, qui finissait un peu en queue de poisson, sans apporter de réelles réponses, Utopia voit une page de l'histoire des mutants se tourner. Je ne risque pas grand-chose à vous dévoiler qu'ils s'exilent sur une île (l'ancien astéroïde M de Magneto) puisque le Dark Reign hors série du mois dernier contenait cet énorme spoiler. Après être partis de New York pour la côte Ouest, les X-Men quittent donc maintenant les Etats-Unis, plus isolés que jamais. Le "rêve" de Xavier semble désormais loin derrière eux et Cyclope et Emma Frost confirment leur rôle de leaders.
On sait, depuis Genosha, que les mutants n'avaient pas eu beaucoup de réussite avec leurs tentatives de créer une sorte d'état-refuge, il nous reste à voir si celle-ci connaîtra un destin plus heureux.

On enchaîne directement avec Dark X-Men : The Confession, qui revient sur les secrets qui pesaient sur la conscience de Scott et Emma. Les deux personnages font le point sur leurs choix récents et ce qu'ils impliquent. Scénario de Craig Kyle et Christ Yost, dessins de Bing Cansino.
Tiré du X-Men Legacy Annual #1, le récit suivant se concentre sur Gambit qui tente de récupérer la machine Oméga pour le compte de Cyclope. Mike Carey au scénario, Mirco Pierfederici aux dessins. Les auteurs repartent de nouveau dans un trip "cavalier d'Apocalypse" mâtiné de Grands Anciens à la Lovecraft (encore que, des cellules qui dorment dans le noir en rêvant, c'est tout de même moins impressionnant qu'un Cthulhu).

La revue s'achève sur New Mutants, de Zeb Wells et Diogenes Neves. Le premier arc se termine enfin. Il n'a duré que le temps de quatre épisodes mais pouvait paraître bien plus long tant ce combat contre Légion s'est avéré fastidieux. Les membres de l'équipe manquent peut-être aussi un peu de charisme. Pas de quoi en tout cas bouleverser les habitudes des amateurs de séries mutantes ni convaincre de nouveaux lecteurs.

Un nouveau départ pour les X-Men avec un Cyclope qui se retrouve à la tête d'une île-nation qui peut se révéler un concept très intéressant. Reste à voir comment cela sera développé dans la suite, intitulée Nation X.