27 avril 2011

True Blood : Bit-Lit, deuxième morsure

Sortie, ce mois, d'un comic tiré de l'univers de True Blood. Les vampires du vieux Sud conservent-ils leur mordant lorsqu'ils sont dessinés ?

Un petit mot tout d'abord pour ceux qui ne connaîtraient pas la série TV ou les romans de Charlaine Harris. L'histoire se déroule dans une petite ville de Louisiane, appelée Bon Temps, où humains et vampires cohabitent. Les dentus, dont l'existence est connue de tous, peuvent s'intégrer grâce à une boisson - le Tru Blood - à base de sang synthétique qui leur permet de se nourrir sans pour autant vider la factrice ou le garagiste du coin.
Bien entendu, certains vampires ont du mal à se contenter de faux sang en bouteille, mais d'autres, comme Bill Compton, se sont pris de sympathie pour les humains. Ce dernier file surtout le parfait amour avec Sookie, une serveuse sexy, télépathe et nunuche (plus que Buffy, sisi c'est possible) qui bosse dans un bar appartenant à un métamorphe, également amoureux de la petite blonde de service.
J'ignore ce que donnent les romans, mais l'adaptation TV se laissait regarder et possède un petit côté sulfureux dû à l'omniprésence de scènes assez chaudes.

L'adaptation BD dont il est question ici est tirée de la série et basée d'ailleurs sur une idée de ses créateurs, le producteur Alan Ball et les scénaristes Elisabeth Finch et Kate Barnow. Attention, eux, ils ramènent juste l'idée. Le scénario du comic est écrit par Mariah Huehner et David Tischman. Quant aux dessins, ils sont l'oeuvre de David Messina, assisté de Claudia Balboni.
Le résultat de cette association donne donc ce premier arc, All Together Now, qui ne possède pas de titre en VF et n'est pas non plus numéroté alors que, pourtant, IDW Publishing a prévu de sortir plusieurs tomes. L'intrigue se déroule au Merlotte's - le fameux bar évoqué plus haut - et met en scène tous les personnages principaux, que ce soit Sookie, Bill, Jason, Sam, Tara ou Lafayette. Ils sont bloqués sur les lieux par un vieux démon amérindien qui se nourrit de honte. Toute l'équipe est du coup invitée à confier ses plus douloureux secrets afin de satisfaire l'appétit de leur étrange invité.
Il s'agit donc de petites anecdotes, à l'intérêt inégal. Rien de bien extraordinaire, même si cela permet de fouiller un peu le passé des protagonistes (que l'on parvient à identifier sans peine) et de conserver une ambiance un peu coquine (bien moins tout de même que dans la série).

Pour un premier tome, l'on pouvait s'attendre à mieux. Il faut dire que les choix effectués (un seul lieu du début à la fin, des anecdotes racontées, des personnages nombreux) n'aident pas particulièrement à bâtir une intrigue solide et efficace. Les lecteurs qui ne connaissent pas déjà la série auront certainement du mal à trouver de l'intérêt à cet opus qui se révèle néanmoins, dans le genre, plus réussi que le récent Mercy Thompson.
Le prochain arc, Tainted Love, semble toutefois plus prometteur avec une intrigue basée sur du Tru Blood contaminé qui réveille l'instinct de prédateur des vampires et les transforme en fous furieux. A voir...

L'ouvrage contient les covers, des photos tirées de la série TV, une intro de Ball (hihi), la biographie de toute l'équipe artistique et le script détaillé des quatre premières planches. Niveau traduction, ça commence super mal puisque, dès la première page, l'on a droit à une énormité : "la tempête de ce soir frise avec la colère divine".
Arf. Evidemment, l'on dit soit "flirte avec" soit "frise" tout court. Un truc pareil d'entrée de jeu, ça donne franchement envie de refermer le bouquin, heureusement, c'est la seule ânerie de l'ouvrage.

Vampires romantiques, sauce redneck, pour jeunes filles émoustillées.
Si dans la série, des personnages comme Tara, Jason et Lafayette permettent de donner un peu de piment à l'ensemble, leur présence ici ne parvient pas à masquer l'extrême mièvrerie de Sookie et Bill. De quoi faire retourner le pauvre Abraham Stoker dans sa tombe...