05 mars 2008

Le calme avant la tempête

Le Marvel Heroes #5, sorti ce jour, arbore fièrement le sigle World War Hulk, signe que le retour du colosse vert n'est plus très loin mais aussi que sa série débarque dans le mensuel.

Après une longue période de Monster Edition, l'on-going Incredible Hulk réintègre une revue régulière. Si la série World War Hulk proprement dite bénéficiera d'une publication à part, l'on peut déjà se mettre dans le bain avec cet épisode. Bien que Hulk lui-même en soit absent (physiquement du moins), l'on y retrouve sa charmante cousine, Jennifer Walters (She-Hulk) mais aussi Amadeus Cho, un gamin que l'on avait découvert en France dans le quatrième Monster consacré à Hulk, et qui a la particularité d'être la septième personne la plus intelligente au monde (petit jeu : trouvez les 6 autres, perso, j'ai déjà Moi et Reed Richards).
Donc la vanne à deux balles, c'est fait, qu'est-ce que je voulais dire sinon ? Ah, oui ! Le scénario est de Greg Pak et les dessins de Gary Frank (auteur, entre autres, de la série Kin).

Tout le mensuel n'est cependant pas consacré à la mise en place de WWH. On retrouve Omega Flight, pour un épisode final d'une mini-série qui n'aura pas été très convaincante dans l'ensemble. Les Mighty Avengers sont au rendez-vous également, dans un épisode plutôt bon mais qui souffre de ce découpage mensuel. L'arc, lu dans son intégralité, devrait avoir une tout autre saveur.
Enfin, les Illuminati s'occupent du cas Marvel Boy et en profitent pour deviser longuement sur les femmes et leurs insupportables défauts. ;o)
(je ne risque rien, il y a peu de femmes qui lisent ce blog)

Voilà, ne ratez donc pas Marvel Heroes si vous voulez rentrer de pied ferme dans World War Hulk. De même, tant que j'y suis, si vous comptez suivre l'évènement qui suivra WWH, Secret invasion, sachez que l'épisode des New Avengers présent ce mois dans le Marvel Icons y fait déjà référence, avec la découverte du premier Skrull infiltré (et donc du premier personnage étant en fait un imposteur). Je n'en dis pas plus pour préserver le suspens de ceux qui ne sont pas encore au courant (en gros les gens qui ne surfent pas sur le Net et qui ne lisent pas les éditos de Christian Grasse).

ps : deux petits ajouts dans le bêtisier avec les scènes #47 et #48.