08 mai 2008

Civil War Companion : le guide ultime

Pour faire le point sur l'un des évènements Marvel les plus importants de ces dernières années et dresser un inventaire complet du bilan de la guerre civile ayant opposé les plus grands héros américains, voici le Civil War Companion, un tpb passionnant mais disponible uniquement en VO.

Cet ouvrage plutôt volumineux (plus de 200 pages) regroupe Civil War Files, Civil War : Battle Damage Report, Marvel Spotlight : Mark Millar/Steve McNiven, Marvel Spotlight : Civil War Aftermath ainsi que le Daily Bugle : Civil War Special Edition, des titres publiés en marge de la série principale et ayant un fort contenu informatif.

Les auteurs
Les entretiens tiennent une place non négligeable, non seulement avec les scénaristes et dessinateurs de la série éponyme mais également avec les responsables éditoriaux (Joe Quesada et Tom Brevoort). On apprend donc les petits détails de la création de l'évènement CW (comment il a été envisagé, pendant un bref moment, de faire de Cap le leader des pro-recensement par exemple) ou encore l'impact qu'a pu avoir le déchirement de la communauté super-héroïque sur les autres séries.
A cette occasion, de nombreux auteurs font le point des conséquences de Civil War sur leur série : les frères Knauf pour Iron Man (dont la mission, parfaitement réussie à mon sens, était de modérer l'exécrable vision de Mark Millar), Brian Reed pour Ms. Marvel, une série plutôt bonne mais malheureusement inédite en France (et qui le restera...), McDuffie pour les Fantastic Four, Hudlin pour Black Panther, Molly Lazer (une éditrice, tiens, Warren Ellis n'était pas disponible ?) pour les Thunderbolts, Dan Slott pour She-Hulk, Maître Bendis pour les séries Avengers et, enfin, Oeming et Kolins pour Omega Flight.
Voilà un tour d'horizon complet et, en plus, richement illustré.

Les personnages
Ce companion dispose d'une gigantesque base de données sur les personnages et les différentes équipes. Elle se décline sous la forme de fichiers du SHIELD. Sont présents tous les personnages jouant un rôle, même mineur, dans l'épopée CW. On va donc retrouver les grandes pointures (Cap, Iron Man, Spidey...), les héros moins connus mais importants (Penance, Nitro...) et enfin, les quasi inconnus (Wildstreak, Digitek, Phone Ranger...).
Niveau groupes, on peut citer, pêle-mêle : Bad Girls Inc., les Vengeurs, les Great Lakes Champions, les Heroes for Hire, l'Initiative, etc. Même des organisations, telles que le SHIELD, Damage Control ou la Commission des Activités Surhumaines sont disséquées.
Pour chaque individu, suivant le principe des encyclopédies classiques, l'on va retrouver son pseudo, son vrai nom, son statut légal, diverses informations sur ses caractéristiques physiques, et, évidemment, une description de ses pouvoirs ainsi qu'un petit historique permettant de situer le personnage. De quoi sortir le nouveau venu du brouillard de la continuité et même rendre service aux fans les plus anciens.

Les petits plus
Outre les interviews des créatifs et les informations sur les protagonistes, divers petits ajouts permettent de dresser un bilan complet de la guerre.
On nous présente, par exemple, les réactions internationales avec un compte rendu sur les pays imaginaires (Wakanda, Latvérie...) ou bien réels (Japon, France...). Le chapitre sur la France fait un peu sourire. Tout d'abord, le drapeau est imprimé à l'envers (rouge, blanc, bleu), ensuite, le groupe "Les Héros de Paris" devient, dans le texte, "Les Heroes des Paris" (ils ont fait appel aux traducteurs de Panini ? ;o)).
Le fameux numéro spécial du Daily Bugle est très bien réalisé et se présente, évidemment, sous forme d'articles consacrés aux évènements, de la révélation de l'identité de Spider-Man à l'utilisation de Vilains pour pourchasser les rebelles. Joli clin d'oeil également, dans la catégorie entertainment du journal, avec un article sur Mary Jane et une référence à son film "The Amazing Lobster Man" (dont on assistait au tournage dans les épisodes de ASM réédités en Marvel Premium).
Une bonne idée en tout cas que ce vrai-faux journal.
L'on trouve également dans ces pages une liste des victimes de guerre (plus nombreuses que ce que l'on pourrait penser a priori) avec un petit topo sur le personnage ainsi que le titre et le numéro de la série dans laquelle il est "tombé".
Enfin, un Top 10 des évènements les plus marquants de Civil War a été dressé, avec, là encore, textes et illustrations à l'appui.

Une possible VF ?
Oui. Dès que j'aurai repris les droits des comics Marvel pour la France. ;o)
Plus sérieusement, non, il y a très peu de chances (je dirais même aucune) pour voir un tel livre être traduit. On se demande bien pourquoi tant il est astucieusement conçu et vraiment intéressant. Panini pourrait éventuellement rétorquer qu'il n'y aurait pas assez d'acheteurs potentiels, mais étant donné qu'ils n'ont jamais tenté l'expérience, comment savoir ? D'ailleurs, ils éditent bien les encyclopédies Marvel (qui donc se vendent), cet ouvrage s'en rapprochant très largement mais étant infiniment moins onéreux, il y aurait gros à parier que nombre de lecteurs seraient partants.
Il y a encore la possibilité des "bonus" lors des rééditions librairie. Malheureusement, ces bonus tiennent en général sur 3 ou 4 pages, aussi, même avec trois Deluxe pour couvrir la plus grosse partie de CW, on est loin des plus de 200 pages dont je parle ici.
Pour ceux que l'anglais ne gène pas, on peut se procurer ce volume aux Etats-Unis pour environ 13 $, ce qui devrait vous faire du 15 €, ou à peine plus, port compris.

Conclusion
Voilà un ouvrage dense et particulièrement utile qui s'attache autant à nous faire pénétrer dans l'intimité des auteurs et les méandres de la création qu'à présenter une liste exhaustive des nombreux intervenants rencontrés dans Civil War. De nombreux éléments (les articles du Bugle mais aussi les "discours" de Tony Stark) viennent prolonger et soutenir l'histoire principale de manière originale et séduisante.
Enfin, malgré le poids de textes parfois fort longs, une mise en page intelligente et de nombreuses illustrations viennent aérer l'ensemble.
Un achat totalement indispensable pour ceux qui aiment creuser un peu les sujets ou, tout simplement, revenir sur un évènement complexe aux ramifications nombreuses.