06 mai 2008

Renaissance de Thor dans Marvel Heroes

Le Marvel Heroes #7, sorti ce matin, fait une grande place à World War Hulk et annonce également le retour du souverain d'Asgard dans une toute nouvelle série dessinée par un petit frenchie.

Depuis l'apocalyptique Ragnarok, publié dans le Marvel Icons Hors Série #1, Thor avait disparu de la circulation. Il y avait bien eu un vrai-faux retour dans le Marvel Mega #28, mais même cet arc datait de presque deux ans. Cette fois, le dieu nordique revient pour de bon dans une nouvelle série (Mighty Thor, troisième du nom), scénarisée par J.M. Straczynski et dont les dessins ont été confiés à Olivier Coipel.
Les dieux meurent-ils vraiment ? Bah, dans l'univers Marvel, même les humains ont du mal à clamser (non, je ne vise pas spécialement May Parker pour une fois), du coup, il était évident que le blondinet de service allait se repointer, comme si de rien n'était, un jour où l'autre. Son alter ego humain, Donald Blake, est d'ailleurs lui aussi de la partie. Pour l'instant, difficile d'avoir un avis tranché sur ce relaunch tant ce premier épisode n'est qu'une longue (ré)introduction du personnage. Le graphisme est plutôt joli bien que le Thor de Coipel ait une tête assez...carrée. Des traits qui suggèrent plus la brute épaisse que le guerrier d'essence divine, m'enfin, je chipote. ;o)
A suivre en tout cas, je suis curieux de voir ce que Straczynski va nous réserver avec un personnage qui n'est pas si évident que cela à écrire.

Suite de Incredible Hulk où, très honnêtement, il ne se passe pas grand chose. L'épisode de ce mois est centré sur les souvenirs de Rick Jones et ceux de Miek, les potes du mastodonte qui cherchent à lui venir en aide. Ce n'est pas mal fichu, c'est juste que ça n'avance pas bien vite. On passe donc directement au retour de Avengers : The Initiative. Ah, enfin cette nouvelle et si prometteuse série est de nouveau présente dans la revue ! Rappelons que ce sont Dan Slott et Stefano Caselli qui sont aux commandes. Les apprentis Vengeurs sont cantonnés à des tâches subalternes pendant que Hulk attaque leurs aînés. Mais quand on est bardé de pouvoirs, il est difficile de résister à l'appel du combat...
Ça fait du bien de retrouver les p'tits jeunes, d'autant qu'il ne s'agit pas ici que de castagne, plusieurs intrigues secondaires étant mises en place. Signalons également que l'on comprend, dans cet épisode, pourquoi l'arme censée inhiber les pouvoirs de Hulk ne fonctionne pas quand Iron Man l'utilise (dans WWH #2).

On arrive déjà à la dernière série avec le tie-in World War Hulk : Gamma Corps de Tieri et Ferreira. On en apprend un peu plus sur le passé et les motivations des membres du groupe, certains ayant été très marqués par leur rencontre avec le géant vert. Et pas en bien, forcément. Ces personnages, qui n'étaient que survolés dans le premier épisode, prennent tout à coup de la consistance et gagnent en humanité. Loin d'un manichéisme caricatural (et dépassé), le lecteur se retrouve en face de deux camps à multiples facettes, rendant l'affrontement passionnant à suivre et augmentant la portée dramatique de l'histoire.

Voilà un cocktail simple mais efficace : 3/4 de gros truc vert en colère, 1/4 de divine présence et quelques zestes de Vengeurs fraîchement formés histoire de donner du goût.
De quoi se désaltérer en appréciant la douceur de Mai (le mois ! pas la tante ! Didiou, cachez cet Y que je ne saurais voir !). ;o)