07 octobre 2011

Fantastic Four : Three

Retour sur le Marvel Icons Hors Série #22 de septembre et sur la fin tragique de l'un des Fantastic Four.

Un évènement de taille a eu lieu le mois dernier dans la série Fantastic Four. Il était difficile d'en parler sans dévoiler l'essentiel du récit, aussi il m'a semblé nécessaire de temporiser un peu afin de laisser aux lecteurs le temps de terminer la saga Three, scénarisée par Jonathan Hickman et dessinée par Steve Epting et Nick Dragotta.
Le nom de cet arc est plus que symbolique puisque, évidemment, il évoque la perte de l'un des membres mais il permet également de rendre compte de la dispersion de l'action, les FF étant occupés à gérer  trois menaces différentes, sans pouvoir faire front commun.

Alors que Reed tente de sauver les habitants du Nu-Monde, menacés par Galactus, la jolie madame Richards, de son côté, joue les médiatrices entre Namor et les anciennes tribus d'Atlantis.
Ben, qui a retrouvé une apparence humaine pour une semaine, reste, lui, en compagnie de Johnny Storm. Les deux amis profitent de l'aspect plus discret de Ben pour faire la fête et s'adonner à des activités "normales". Malheureusement, le calme ne va pas durer et ils vont bientôt devoir lutter contre les armées d'Annihilus, menaçant de nouveau d'envahir le monde.

Ces épisodes sont assez classiques au niveau de la thématique : mondes lointains, races étranges, exploration et science, autant de domaines fondateurs pour les FF. En guest, l'on retrouve d'ailleurs nombre de personnages importants pour le groupe : Galactus, le Silver Surfer, Fatalis ou encore Namor. Un retour aux sources presque pour cette conclusion qui signe la fin de la série (qui va en fait connaître un relaunch sous les simples initiales FF, signifiant Future Fondation).
Mais venons-en à l'essentiel, c'est à dire l'identité du personnage qui quitte le groupe. Il s'agit de Johnny Storm, alias la Torche ! Si sa fin manque un peu de panache (on aurait pu penser qu'il allait griller un maximum d'insectes avant de passer l'arme à gauche), le dernier épisode, sans dialogue, installe une véritable émotion et renforce l'impact de cette disparition violente. Ben Grimm est des plus émouvants, et l'auteur parvient également à inverser les rôles entre Reed et Sue. Cette dernière, pour faire face à sa peine, s'enferme dans un champ de force et semble inaccessible alors que c'est d'habitude Reed qui est si souvent dans sa "bulle", coupé de sa famille par des préoccupations d'ordre supérieur.

Le drame est donc plutôt bien mis en scène et parvient à toucher le lecteur, tout cela serait parfait si l'on n'était pas déjà certain du futur retour de Johnny. Comment en effet penser que Marvel, spécialiste des retours en tout genre, pourrait se priver durablement de la Torche ?
La dernière fois que l'éditeur a mis en scène la mort de l'un de ses personnages de premier plan, c'était Captain America, peu après Civil War. Là encore cela avait donné lieu à des réactions touchantes (cf Fallen Son). Mais depuis, Steve Rogers va beaucoup mieux (son retour a eu lieu dans Captain America : Reborn) et il officie même de nouveau au sein des Vengeurs, ce qui contribue forcément à donner un aspect bien factice aux larmes versées à l'époque.
Marvel a fait le choix (discutable et très regrettable tant il était pourtant envisageable de donner à un héros phare plusieurs identités civiles lors de sa carrière éditoriale) de ne jamais tuer ses personnages, malgré tout, l'éditeur continue à théâtraliser des morts qui se "soignent" comme de simples rhumes, misant tout sur la bonne volonté de lecteurs qui se plieront à ce jeu de dupes. Reste à savoir jusqu'à quel point.
Toujours est-il que Hickman, en un an (cf le début de son run dans Marvel Icons #64), aura su mener sa barque avec habileté et redonner de l'intérêt à une série qui en a parfois manqué.  

Si l'absence de Johnny Storm ne devrait qu'être temporaire, elle aura tout de même des conséquences immédiates sur la future série et, notamment, la composition de l'équipe. Un nouveau membre va en effet faire son apparition. Ceux qui ne connaissent pas encore son identité peuvent aller fouiner dans cette section (attention, le simple fait de cliquer sur le lien vous donnera l'identité du nouveau membre)  et découvrir également la nouvelle tenue de l'équipe, à retrouver dans Marvel Icons (v II) #12 en 2012.

Une saga qui restera dans les mémoires jusqu'au moment où une résurrection providentielle en anéantira l'intérêt.