05 février 2006

NYX ou la vie dissolue des jeunes mutants


NYX est le dernier Graphic Novel en date chez Marvel. Joe Quesada himself en signe le scénario tandis que Joshua Middleton s'occupe du dessin et de la colorisation (très belle d'ailleurs). Les deux gars ne sont évidemment pas des manchots et cela se sent. L'histoire, bien que se déroulant dans l'univers Marvel traditionnel, est réaliste, triste, parfois pathétique (les couleurs pastels tranchent d'ailleurs fort bien avec les évènements, très noirs). L'on suit ici une gamine paumée, Kiden, dont le père, policier, est mort en service lorsqu'elle était toute jeune. Depuis, elle dérive un peu, entre petites conneries, fugues et défonce. Elle manque d'ailleurs de peu de se faire descendre par un gang dans son bahut, elle n'y réchappe qu'en découvrant accidentellement son pouvoir (qui fait donc d'elle une mutante) : celui d'arrêter le temps.
Ce graphic novel est publié dans un format légèrement plus grand que ce que l'on voit d'habitude (tant mieux après tout sauf si, comme moi, votre bibliothèque est un peu courte en hauteur ;o)). Un second volume doit suivre et clôturer les aventures de Kiden et X23 (tiens, oui, elle est là aussi elle, on la retrouve d'ailleurs actuellement dans le mensuel Wolverine).
C'est glauque, c'est bon, c'est Marvel. A acheter d'office !