30 mai 2011

Batman : Streets of Gotham

Le premier Batman Universe Hors Série contient le début de la série Batman : Streets of Gotham. Tout de suite, le point sur ce nouveau titre.

Situons d'abord un peu le contexte. Dans l'arc publié ici, Bruce Wayne est considéré comme mort et le rôle de Batman est repris par l'ancien Nightwing, accompagné de Damian (le fils de Bruce) en guise de Robin (cf  Batman & Robin, publiée dans Batman Universe).
Les deux premiers épisodes de la revue (tirés de Detective Comics et Batman) s'attachent essentiellement à suivre les pas de Hush (un ennemi de Batman dont on peut découvrir les premières incartades dans Silence, en DC Deluxe) alors qu'il tente de reprendre le dessus après une grosse défaite. Signalons qu'en plus, Hush s'est fait refaire le visage et possède aujourd'hui les traits de Wayne, ce qui aura son importance par la suite.

Les choses sérieuses commencent réellement avec les quatre épisodes suivants, issus donc de Batman : Streets of Gotham. Le scénario est de Paul Dini, les dessins de Dustin Nguyen.
Comme le titre le laisse entendre, Gotham a une certaine importance, voire une place centrale, dans la série. L'on en apprend d'ailleurs un peu plus sur les secteurs d'activité qui ont marqué la ville et ont contribué à la façonner et lui donner son aspect si étrange. L'idée est d'autant plus intéressante qu'elle permet d'expliquer également le côté parfois fantasques de certains repaires de vilains.
L'intrigue dévoile un Gotham en proie au vice et dominé par un Black Mask qui s'est hissé à la tête du crime organisé, prenant même le Pingouin à son service. La petite galerie de criminels présentée ici (notons la présence de Firefly ou encore de Warren White) est cependant dominée par Zsasz, un pur psychopathe qui a la particularité de se faire une petite entaille sur le corps à chaque fois qu'il tue. Il a d'ailleurs décidé d'élire domicile dans un abattoir abandonné qu'il compte utiliser pour son plaisir personnel... le fameux local désaffecté est encore une occasion de revenir à Gotham et ses particularités grâce à l'intervention du Courtier, personnage plus profond qu'il n'y paraît, qui s'est spécialisé dans l'immobilier ou plutôt la recherche d'endroits pouvant convenir à sa clientèle interlope.

Alors que Gotham est frappé par de nombreux incendies et même une série de combustions spontanées, les amis de Wayne vont également devoir faire face à Hush, bien décidé à dilapider sa fortune en se faisant passer pour lui. Là encore Gotham est au premier plan puisque la stratégie de l'imposteur consiste à faire des dons astronomiques à divers oeuvres ou entreprises de la ville. Seul petit regret au niveau visuel ; alors que Gotham est presque ici le personnage principal (surtout en l'absence de Bruce), l'on n'en voit la plupart du temps que de petits "morceaux" en gros plans. Quelques vues plus larges, rendant l'ambiance de la cité, auraient pu être intégrées avec bonheur au récit.
Le bilan est toutefois très positif pour ce nouveau titre, suffisamment accessible même pour de nouveaux lecteurs et recelant son lot de salopards et de scènes choc.

Des rues que l'on arpente avec plaisir, même sans être un spécialiste des lieux.
Reste à voir si cette publication "irrégulière", sans rythme précis, parviendra à trouver son public. Les prochains numéros devraient en tout cas être aidés par un évènement de taille : le retour (évident mais néanmoins attendu) de Bruce Wayne.