24 septembre 2008

Ultimate Power : Flop Final

Le Ultimates #36 de ce mois marque la fin du crossover entre la terre Ultimate et celle de l'Escadron Suprême. Retour sur une rencontre que l'on attendait peut-être trop.

Petit rappel des faits. Reed Richards, accusé d'avoir causé un génocide sur la terre abritant l'Escadron Suprême, est enlevé par ce dernier. Immédiatement, tous les héros, ou presque, de l'univers Ultimate filent le récupérer et se castagnent avec Hyperion et sa bande. Entre deux mawashi geri et un bourre-pif à l'ancienne, on apprend que ce n'est autre que Fatalis qui est derrière ce joyeux bordel. Pour tout arranger, Nick Fury décide d'employer l'artillerie lourde et lâche un Hulk déchaîné dans la nature en demandant au petit Spidey d'être son Jiminy Cricket. Comme job pour ados, y'a mieux, mais Peter accepte car il a le sens des responsabilités. ;o)

On nous avait donc promis (comme souvent remarquez) une rencontre exceptionnelle qui allait bouleverser bien des choses. Le tandem artistique entre Jeph Loeb et Greg Land était d'ailleurs plutôt alléchant. Si le second s'en sort bien avec des dessins auxquels l'on ne pourra pas reprocher grand-chose, l'ensemble se révélant à la fois beau et dynamique, le premier n'a pas livré là un scénario impérissable, c'est le moins que l'on puisse dire.
Bien que le retournement de situation à la sauce Fatalis commence à être usé jusqu'à la corde, c'est surtout au niveau de la rencontre entre les différents personnages que la déception est la plus grande. Celle-ci se limite, dans les grandes lignes, à quelques répliques pendant le long affrontement qui les oppose. Une sorte de castagne à l'ancienne qui n'approfondit guère les relations entre les héros qui, pourtant, étaient ici nombreux et ne demandaient qu'à livrer leur potentiel. Sans aller jusqu'à la love story entre Stark et Zarda, il y avait tout de même matière à explorer autre chose que la meilleure manière de péter les dents de l'un ou de casser le bras de l'autre.

Les fameux "échanges" (certains persos ne rentrant pas sur leur planète d'origine) entre mondes restent relativement restreints et secondaires sauf pour l'un d'entre eux, assez surprenant. Néanmoins, là encore l'on peut se demander s'ils auront un impact véritable puisque cela n'a, pour l'instant (de l'aveu de Christian Grasse), pas eu de conséquences sur la troisième saison de Ultimates.
Pour terminer et être tout à fait franc, il est juste de signaler que le rythme de parution (un épisode tous les deux mois) n'a pas non plus été très favorable à cet arc relativement long. L'attente a donc peut-être aussi joué un rôle dans le sentiment d'inachevé qui survient à la lecture de cet épisode final. Tout comme le fait que l'on nous ait probablement un peu survendu cette histoire.

La mini-série Ultimate Vision, anecdotique même si cette version du personnage de Vision est assez originale, prend fin également. C'est donc de nouveau Loeb, associé cette fois à Joe Madureira, que l'on retrouvera en novembre pour la 3ème saison d'Ultimates. Une bonne occasion de prendre le train en marche si vous êtes attirés par cette version revisitée des Vengeurs.