11 juillet 2011

Icons : l'univers DC de Jim Lee

Petit coup d'oeil sur Icons, un artbook s'intéressant aux travaux de Jim Lee chez DC Comics.

Akileos nous avait gratifié, voici quelques temps, d'un très bel ouvrage consacré à Tim Sale. Cette fois, en ce début d'été, l'éditeur se penche sur un autre artiste, en l'occurrence Jim Lee (Batman : Hush, X-Men). Originaire de Corée du Sud, Lee a passé son enfance dans le Missouri. Alors qu'il était destiné à devenir médecin, il abandonne ses études pour se lancer dans le dessin. Bien lui en prend car, après être passé par Marvel, il fonde Wildstorm, un label qui sera plus tard racheté par DC Comics. C'est donc essentiellement sur l'univers de la Distinguée Concurrence qu'est basé ce livre.

Les premières parties, assez imposantes, sont consacrées à la fameuse Trinité, autrement dit Batman, Superman et Wonder Woman. Extraits de comics, crayonnés, dessins ayant servi pour l'élaboration de figurines, storyboard destinés à des adaptations cinématographiques, le matériel s'avère varié et entrecoupé d'explications succinctes mais suffisantes.
Les chapitres suivants s'intéressent à des séries moins connues du grand public, comme WildC.A.T.S., Deathblow, The Intimates ou encore GEN13. Là encore, de petits résumés permettent de savoir de quoi il retourne et de replacer la création des différents titres dans leur contexte. 
On continue avec un peu de Vertigo, Lee ayant souvent réalisé des illustrations pour des variants ou des numéros anniversaire. L'on retrouve ainsi les univers de Preacher, 100 Bullets, American Vampire ou DMZ, réinterprétés par l'artiste. 
L'ouvrage se termine par une très courte histoire (10 planches) de la Légion des Super-Héros, un récit en forme de clin d'oeil dans lequel Jim Lee se met lui-même en scène.

A moins d'être totalement allergique à Lee, voilà un bel objet qui devrait en tenter plus d'un. Le prix (35 euros) semble tout à fait raisonnable si l'on prend en compte le soin apporté à cette édition : grand format (23 x 31 cm environ), hardcover et papier glacé, le tout pour un contenu qui fait près de 300 pages.
Les dessins, variés et souvent fort beaux, parsemés de petites anecdotes ou d'explications techniques, constituent évidemment le coeur de ce recueil, à savourer pour le plaisir des yeux avant tout.
Dommage finalement que l'exploration du travail de ce dessinateur s'arrête aux portes de Marvel, la Maison des Idées étant exclue de ce tour d'horizon.

Un beau livre qui ravira les fans de Lee et DC.



Galerie