22 juillet 2009

L'avènement de la Maison Magnus

Le Marvel Heroes Hors Série #5, sorti aujourd'hui en kiosque, dévoile la genèse de la réalité alternative connue sous le nom de House of M.

Alors que les mutants sont maltraités dans le monde entier, notamment par les deux super-puissances que sont les Etats-Unis et l'Union Soviétique, Magneto prend le leadership d'un groupe de résistants en réussissant à vaincre Apocalypse. A la tête de son armée, il envahit et s'empare de Genosha, un petit pays qui traitait d'une manière épouvantable tout être possédant le fameux gène X.
Plus qu'un groupe d'action, l'Homo Superior a maintenant une nation, traitant d'égal à égal avec les autres pays. Les premières victoires de la Maison Magnus sont avant tout diplomatiques. Les Inhumains acceptent d'entrer en guerre aux côtés de Magneto en cas d'agression humaine. Namor fournit des armes aux mutants. Le Wakanda est le premier pays à reconnaître officiellement Genosha...
Mais le monde ne peut assister à l'avènement d'une nouvelle race sans réagir. Le président des Etats-Unis est prêt à utiliser des Sentinelles et même l'arme ultime pour mettre fin à la menace mutante. Une guerre totale se prépare. Peut-être la plus importante de l'Histoire, car les vainqueurs hériteront tout bonnement du monde.

Dans son édito, Christian Grasse fait très justement remarquer que cette mini-série, intitulée officiellement Civil War : House of M, aurait dû logiquement voir son titre être inversé. En effet, l'histoire se déroule dans la réalité de House of M et la guerre civile dont il est question n'a évidemment rien à voir avec un quelconque recensement des héros et donc avec le Civil War de l'univers 616.
J'ajoute qu'apparemment, tout le monde considère maintenant HoM comme un univers alternatif à part entière alors que, à l'origine, il ne s'agissait que d'une altération temporaire de l'univers classique. Mais revenons donc à notre sujet. Il ne s'agit pas de la première préquelle HoM à voir le jour puisqu'une mini-série revenant sur la formation des Vengeurs de Luke Cage avait déjà été publiée dans le Marvel Heroes HS #3 à la fin de l'année dernière. Ces épisodes, bien qu'arrivant un peu tardivement, étaient plutôt intéressants et, surtout, déjà écrits par Christos N. Gage qui remet ça avec l'ascension de Magneto et son arrivée au pouvoir.

Comme la première fois, Gage signe un scénario habile qui ne se contente pas d'aligner les combats. L'accent est mis sur la diplomatie ou encore les motivations politiques des protagonistes. De nombreux pays ou peuples, bien connus des lecteurs, sont impliqués, que ce soit les atlantes ou encore Black Bolt et ses Inhumains. Le Magneto présenté ici est moins caricatural que par le passé. Non seulement ses motivations sont nobles mais, avec deux humaines à ses côtés (Carol Danvers et Wanda Maximoff), il apparaît comme plutôt tolérant, arrachant ainsi à l'irritant Xavier le monopole des bons sentiments à l'eau de rose.
Enfin, ce récit géopolitique, retraçant l'escalade de l'agression entre des nations sûres de leur bon droit ou poussées par la peur, fait écho avec intelligence à une habitude bien humaine développée sans l'aide d'aucun mutant.
L'ambiance graphique est assurée par Andrea DiVito qui fait plutôt du bon boulot, ni trop simpliste, ni franchement spectaculaire. Certaines scènes sont tout de même narrativement très réussies, comme la dernière planche montrant un Magneto victorieux mais effondré ou encore ces quelques images plutôt inquiétantes venant illustrer un discours sur l'avenir qui se voudrait radieux et angélique. Une excellente façon de démontrer, s'il le fallait encore, la grande complémentarité du texte et des dessins lorsqu'ils sont parfaitement maîtrisés.

Une saga complète très attachée à la continuité et mettant en scène les grands monarques du marvelverse.
A se procurer pour avoir une vue plus large d'un univers alternatif qui continue de s'enrichir avec le temps.

"Partout où les mutants sont opprimés ou malmenés, vous nous trouverez. Partout où l'ombre des Sentinelles s'étendra, nous frapperons. Si vous êtes humains, le moment est venu de réfléchir à la manière dont vous nous traitez. Si vous êtes mutants... courage. Vous n'êtes pas seuls."
Magnus, sous la plume de Christos Gage.