23 août 2009

X-Men : Original Sin

La saga Péché Originel débute ce mois dans le X-Men #151 et le Wolverine #187.

Après Messiah Complex, un nouveau crossover (classique celui-ci, en opposition aux "events" modernes dont nous avons parlé ici) mutant vient de débuter dans les séries X-Men : Legacy et Wolverine : Origins. Les trois premiers épisodes sont maintenant sortis en France et nous permettent de nous faire une petite idée sur ce nouveau récit plutôt violent.
Notre brave Wolvie demande à Charles Xavier de l'aider à déprogrammer son fils, Daken. Un service que le télépathe hésite à rendre étant donné les anciennes manipulations mentales dont il est responsable et qui ne lui ont pas valu que des remerciements. Pour tout compliquer, Daken est enlevé et Logan se retrouve au milieu d'une lutte pour le pouvoir au sein du tristement célèbre Club des Damnés.
Le scénario est signé Daniel Way et Mike Carey, les dessins sont de Scot Eaton et Mike Deodato. Visuellement, rien à signaler, c'est plutôt bien réalisé, quant à l'histoire, elle surfe sur les évènements récents, que ce soit la culpabilité du professeur X ou la récente paternité du Griffu. Un peu tôt pour en tirer encore une conclusion définitive même si les manigances de Sebastian Shaw peuvent sentir un peu le réchauffé.

Les deux revues proposent bien entendu la suite des autres sagas en cours. Dans X-Men, l'on retrouvera donc le tie-in lié à Secret Invasion - avec notamment un Beast qui découvre une arme anti-skrull assez redoutable - ainsi qu'un épisode, plutôt bon, des Young X-Men qui vont tenter de mettre fin au petit commerce d'un tatoueur, mutant de son état, qui refile des pouvoirs à tous les voyous qu'il croise.
Dans les pages du mensuel Wolverine, c'est la suite de Old Man Logan que l'on découvre avec toujours autant de plaisir. D'autant que l'on assiste à un moment crucial de l'histoire puisque l'on va apprendre pourquoi Logan a décidé de ne plus jamais remettre son costume et comment l'alliance des plus grands criminels a pu venir à bout des super-héros. Quelques scènes choc sous la plume de Mark Millar et toujours de superbes planches dessinées par Steve McNiven.

Un crossover de plus pour les mutants qui ne laisse pas, pour l'instant, une très grande impression. De bons épisodes complètent néanmoins les deux revues.