24 mars 2010

Smile : the first dental drama

Aujourd'hui, de la VO et surtout de l'original avec une histoire vraie : Smile, ou le premier comic à base de dramaturgie dentaire.

Raina va bientôt avoir douze ans lorsque, un soir, en rentrant chez elle, elle fait une chute sur le bitume et l'amortit involontairement avec les dents. Les routes américaines ayant la particularité d'être un peu plus dures qu'une mâchoire de fillette, ce sont les deux dents de devant qui cèdent.
Pour n'importe qui, ce serait déjà gênant, mais pour une adolescente, scolarisée, qui découvre ses premiers émois amoureux, c'est quasiment dramatique. D'autant que cet incident va avoir de très longues répercussions, étalées sur plus de quatre ans. Pour Raina commence en effet une longue quête pour retrouver un sourire "normal". Dentistes, orthodontistes et autres spécialistes défilent et mettent en oeuvre diverses solutions, à base d'appareils, de fausses dents, d'arrachages et de rabotages...
Et bien sûr, il faut ajouter à cela les réactions des amis, de la famille et des possibles futurs prétendants. Tant qu'on ne l'a pas perdu, on ne se rend pas compte de l'importance d'un simple sourire.

Smile fait partie de ces ouvrages autobiographiques, à la fois simples et touchants, qui finissent par parler à tout le monde tant ils prennent racine dans des expériences communes (pas forcément les dents hein, tout le monde ne se mange pas un trottoir dès que l'occasion se présente... moi c'était un mur. En crépi. Et oui, pour ceux qui se demandent, ce n'est pas une bonne idée de freiner sa chute avec son visage).
L'auteur, Raina Telgemeier, signe ici scénario et dessins. Le style graphique est très agréable, avec de nombreux effets fort drôles. Le comique des situations est d'ailleurs inversement proportionnel à l'horreur des épreuves que la pauvre jeune fille doit subir (ceux qui ont comme moi la phobie du dentiste comprendront aisément de quoi je parle).
Alors évidemment, tout n'a pas forcément rapport avec la dentition de l'artiste. Elle met également en scène les grandes premières que l'on a tous connues, comme le changement d'école, ou encore certains moments importants, notamment le déclic qui lui fera découvrir sa voie professionnelle. Bref, en apparence des petits riens, contés avec humour et talent, qui finissent par composer un récit à part qui vous laisse le coeur léger et le sourire aux lèvres.

Petit format, papier de qualité et prix attractif.
Si vous êtes sur Paris, n'hésitez pas à aller vous procurer ce comic chez Arkham, 7 rue Broca, dans le 5ème, je suis certain que si vous venez de ma part, ils vous feront un grand sourire. ;o)

Une BD drôle et positive, l'idéal pour aborder le printemps avec optimisme et les dentistes avec moins de crainte.