09 mars 2010

Spider-Man & les Fantastic Four

Le Spider-Man #122 voit le Tisseur faire équipe avec les Fantastic Four. Une occasion de "régler" l'un des (nombreux) problèmes causés pas son retour forcé à l'anonymat.

On commence avec Amazing Spider-Man #589 et le retour de Spot (alias la Tache en VF), un super-vilain faisant partie de la Légion des Losers. Scénario de Fred Van Lente, dessins de Paulo Siqueira.
L'espèce de dalmatien ne s'en sort pas si mal et apparaît ici comme un adversaire tout à fait respectable, voire même assez effrayant. Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez que cet ennemi de Spidey est lié à la dimension noire (dont se sert la Cape), et qu'il peut donc se téléporter comme bon lui semble. Après être resté coincé un petit moment dans son anti-dimension, le voilà de retour pour se venger d'une bande de criminels russes.
Un bon petit one-shot apéritif, bien écrit et disposant de graphismes plaisants.

On continue ensuite avec deux épisodes où Spider-Man fait équipe avec les FF pour se porter au secours d'un peuple vivant dans le macroverse. Là encore le résultat est plutôt sympa, avec une histoire à l'ancienne qui permet aux auteurs de tenter de régler l'épineux problème de continuité posé par les conséquences de One More Day.
On apprend donc ici (attention, petit spoiler) que tous les anciens souvenirs d'une personne qui a connu Parker reviennent lorsque ce dernier (re)dévoile son identité. L'on tente aussi de nous expliquer le fonctionnement du sort de Mephisto en nous parlant d'un "point aveugle psychique" qui ne permet pas au cerveau de faire les connexions permettant d'aboutir à la conclusion que Spidey et Parker sont une seule et même personne, même si un individu possède en fait suffisamment de renseignements pour normalement aboutir à cette conclusion. Ah c'est quand même bien foutu la magie hein ?
Par contre là, il y a un truc que je ne comprends pas : comment Parker est-il au courant ? Mephisto lui explique ses tours ? Et en plus, est-ce qu'il n'est pas censé avoir oublié le pacte ? Sinon, pourquoi ne se souvient-il pas de Mary Jane ? Y'a pas à dire, l'idée de Quesada a vraiment tout simplifié...
Sinon, la tante May tient toujours la forme puisque après Jarvis, elle s'attaque au père Jameson. Il les lui faut tous ! Un moment révélateur ; elle appelle Peter, elle tombe sur son répondeur et elle lui dit de passer à la maison parce qu'elle veut lui présenter quelqu'un. Et elle ajoute "ne t'inquiète pas, ce n'est pas une fille."
Donc elle le sait aussi qu'il est gay ? ;o)
Scénario de Dan Slott, dessins de Barry Kitson et Dale Eaglesham.

On termine par un épisode tiré du Amazing Spider-Man Family #4.
Pour une fois, ce n'est pas simplement un bouche-trou sans intérêt puisque l'on découvre la réaction de Peter lors de l'annonce du retour de Harry Osborn. Quelques flashbacks sur cette tumultueuse relation amicale ponctuent le récit de J.M. DeMatteis (scénario) et Val Semeiks (dessin).

Un mensuel plutôt bon (on finit par s'en étonner maintenant !) mais qui est loin de régler toutes les anomalies issues du regrettable effet Mephisto...