15 juillet 2007

Top 5 des héros malchanceux

Voilà l'idée du site officiel Marvel pour célébrer le dernier vendredi 13, nous concocter un mini classement des héros ayant le plus la poisse. En voilà une idée étrange. ;o)

On commence par Bucky, de son vrai nom James Buchanan Barnes, vous savez, le jeune freluquet (il a bien changé depuis, avec notamment un look plus moderne, cf la photo qui illustre ce post) qui accompagnait Captain America à ses débuts, lorsqu'il bottait le cul des nazis pendant la deuxième guerre mondiale. Il est vrai qu'il n'a pas eu tellement de bol puisqu'il est mort, du moins le croyait-on, dans l'explosion d'un avion téléguidé bourré d'explosif. Au lieu de passer réellement l'arme à gauche, le petit a eu la (mal)chance d'être récupéré par les soviétiques qui en ont fait le Winter Soldier, un assassin à leur botte. Le pauvre était en plus congelé entre chaque mission. C'est vrai que ce n'est pas le type le plus chanceux du monde.

Vient ensuite Warren Worthington III, alias Angel ou Archangel. Bon, lui c'est un peu exagéré. D'une part, il est riche, d'autre part, comme "malédiction" mutante, il se voit doté d'une paire d'ailes et de la capacité de voler, ce qui doit bien être le rêve d'une bonne partie de la population. Comme manque de bol, on a déjà vu pire. Il est vrai qu'il a eu pourtant son lot de coups du sort, notamment en devenant l'un des Cavaliers d'Apocalypse, m'enfin, c'est risqué d'être un héros hein, on le savait à la base.

Ant-Man figure également dans le classement. Il s'agit de Scott Lang bien sûr et non Hank Pym qui avait également porté ce pseudo. Lui effectivement, ce n'est pas la peine qu'il joue au loto. D'une part, il s'est fait tuer par le Valet de Coeur (pas un adversaire donc au départ) lors des évènements qui ont précédé House of M. D'autre part, il n'est pas plus verni sentimentalement. En effet, il a eu une petite aventure avec Jessica Jones avant d'apprendre qu'elle était finalement...enceinte de Luke Cage ! Ah ben, quand ça veut pas...

Le Tisseur, tiens tiens. Bon, ok, déjà, Peter Parker traîne sa tante depuis des lustres. Dans les années 60, on pensait qu'elle allait rendre l'âme à chaque planche, 40 ans après, elle pète la forme et se tape Jarvis (après avoir flirté avec Octopus pour compliquer les choses). Oui, bon, y'a pas que la tantine. Effectivement, le pire coup du sort qu'ait subi notre Spidey est sans doute la perte de Gwendolyn Stacy, son grand amour de jeunesse. Le fait que le père d'un de ses potes de fac soit le Bouffon Vert, ce n'est pas de bol non plus. Et puis, se faire buter son oncle par un gangster qu'on a laissé filer quelques temps avant, bon, ok, ça commence à faire beaucoup. Il a donc sa place dans le clan des malchanceux.

Et on termine par Daredevil. Effectivement il n'a pas de veine, mais ce sont surtout ses petites amies qui devraient avoir du souci à se faire. Elektra a été tuée par Bullseye et est morte dans les bras de ce pauvre Matt. Son grand amour, Karen Page, a également été assassinée par le même vilain après être devenue accro à la drogue et actrice...de films pornos. Quant à sa récente épouse, Milla, elle a eu également son compte de menaces et d'émotions fortes. Outre ses gonzesses qui tombent les unes après les autres, on peut également convenir que la révélation de son identité secrète, la traque des media et les accusations dont il a fait l'objet ne sont pas une preuve de chance extraordinaire.

Voilà donc les cinq élus "grands compagnons de la patte de lapin et du trèfle à quatre feuilles". Bon, on aurait pu y ajouter Wolverine ou d'autres m'enfin, le choix est fait.
Quant à toi, noble lecteur, tu es plus que chanceux puisque voilà rien moins que trois nouveaux gags ajoutés dans le bêtisier, pour ton plus grand bonheur ! ;o)