19 août 2007

Plus que l'écume

L'écume, et quelques cadavres, voilà tout ce qui reste après le passage de la vague d'annihilation. La saga cosmique se termine dans le volume #4 de la revue Marvel Universe. On retrouve Keith Giffen au scénario et Andrea DiVito au dessin.
Bon, rassurez-vous, le final est bien meilleur que le tome 3 qui m'avait semblé bien poussif. On rentre ici en plein space opera avec ce qu'il faut de combats titanesques et de tension dramatique pour maintenir le lecteur en haleine. Le graphisme, très réussi, arrive même à toucher au somptueux à l'occasion de certaines planches. Galactus notamment est superbement représenté (remarquez, "dévoreur de monde", à la base, ça en jette déjà comme boulot).

Niveau personnages l'on retrouve bien sûr notre bon vieux Nova, Drax, Ronan, le Surfer, Thanos, bref, toutes les pointures sont là (et toutes ne vont pas forcément être au mieux de leur forme à la fin de l'épopée).
Au final voilà une histoire qui a un peu traîné en longueur mais qui se rattrape bien pour la conclusion.

Le bimestriel ne s'arrête pas pour autant avec la fin d'Annihilation, dès octobre Marvel Universe accueillera un nouvel arc - toujours à la sauce cosmique - intitulé Beyond. L'histoire ? Neuf héros (dont Spidey, Venom, Hank Pym, Firebird, Gravity, etc.), sont enlevés et se retrouvent sur...Battleworld. Tiens, voilà qui constituera un bon produit d'appel pour la prochaine réédition, en Best Of, des fameuses Guerres Secrètes.
L'écriture a été confiée à Dwayne McDuffie et les dessins sont signés Scott Kolins.
Impatient je suis. ;o)