03 février 2007

Son of M

Le X-Men hors-série #27, sorti aujourd'hui, nous propose l'intégralité de la saga Son of M écrite par David Hine et dessinée par Roy Allan Martinez. Cette histoire est bien sûr liée au crossover House of M et à la perte des pouvoirs de la plupart des mutants. L'un des grands responsables de ce qu'il faut bien appeler une tragédie (on en voit certaines conséquences dans Generation M par exemple) est Pietro Maximoff, alias Quicksilver, lui aussi privé de ses pouvoirs. Particulièrement touché par les conséquences de ses actes - mais pas plus sage pour autant - Pietro décide de trouver le moyen de rendre leurs anciennes capacités aux mutants (à ceux qui sont encore en vie en tout cas). Pour cela, il se rend à Attilan, capitale des Inhumains, pour y dérober les cristaux sacrés qui produisent les brumes tératogènes.

Je fais une brève parenthèse. D'habitude, les fameuses brumes, Terrigen Mists en anglais, étaient bien appelées "brumes tératogènes" (cf la saga Earth X par exemple) ou parfois "terratogènes" selon les traducteurs (cf l'ancien mensuel VF Marvel Knights) mais ici, sans que l'on sache pourquoi, Geneviève Coulomb traduit ce terme par "brumes terrigènes" (on parlait aussi de "terragenèse" qui devient "terrigénèse"). Alors, l'un ou l'autre terme, peu importe, mais il serait peut-être bon, une fois que l'on en a choisi un, de le garder histoire de faire semblant de s'intéresser un peu à ce que l'on fait, ce qui serait une première chez Panini, je vous l'accorde. Evidemment, ce changement est passé inaperçu aux yeux de la rédaction, dont l'un des rôles consiste pourtant à garder un semblant de cohérence dans les adaptations. Perso, je conserve donc le terme habituel.

Revenons-en à notre Son of M. Pour ceux qui ne le sauraient pas, les brumes en question permettent aux inhumains de muter lorsqu'ils y sont exposés. Ceci se fait lors d'une cérémonie qui marque un peu le passage vers la vie d'adulte dans la culture inhumaine. Chaque mutation est différente et permet, selon la génocratie instaurée par les inhumains, d'engendrer l'égalité entre les individus en les rendant tous uniques. Tout ceci est plus longuement détaillé dans l'excellente série Inhumans (version II) parue chez nous dans l'ancien mensuel kiosque Marvel Knights.
Je souligne, comme d'habitude, que 6 x 22 planches pour 5,50€, c'est tout de même un prix plus qu'intéressant ! Cela n'arrive pas si souvent, autant en profiter, d'autant que ces épisodes s'avèrent importants dans leurs conséquences que ce soit pour le fils de Magneto ou pour les relations entre humains et inhumains. On a droit en prime à une petite apparition de Spidey et des FF. Quant à Quicksliver, nous le retrouverons bientôt dans...X-Factor. Mais, la série VF n'en étant pas encore là, je ne vous en dis pas plus. ;o)