11 février 2007

Double ration de New Avengers

Ce sont deux épisodes de la série New Avengers (Bendis/Deodato) qui nous sont proposés ce mois-ci dans le Marvel Icons #22. Ceux-ci sont d'ailleurs particulièrement intéressants. Tout d'abord, nous assistons à une nouvelle conséquence de House of M. La fameuse menace d'origine inconnue à laquelle devaient faire face les Vengeurs se révéle être une sorte de mixte de l'énergie résultant de la perte des pouvoirs de la plupart des mutants lors du jour M. Suivant la fameuse citation, "rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme", tout le potentiel mutant se retrouve maintenant regroupé au sein d'une même entité dont on peut sans peine imaginer la puissance. Même Ms. Marvel et Sentry, des persos du genre plutôt gros bras tout de même, ont d'ailleurs du mal contre elle. Ensuite, deuxième point important, ces épisodes insistent sur les relations particulièrement tendues qui s'instaurent entre les Vengeurs et le S.H.I.E.L.D., essentiellement à cause des méthodes musclées de Maria Hill, la remplaçante de Nick Fury. Ici elle n'hésite pas à arrêter Spider-Man pour faire ensuite sonder télépathiquement son esprit grâce à son équipe dotée de pouvoirs psioniques. Il est fait également référence au Superhuman Registration Act (cf le lexique) et Hill ne se gêne pas pour affirmer que d'ici quelques temps, tous les héros bosseront pour elle.
Suite dans Fantastic Four (Straczynski/McKone) de l'arc The Hammer Falls, estampillé "road to civil war" alors qu'à mon sens, les épisodes des Vengeurs sont pourtant de meilleurs prologues au crossover. Nous apprenons ici comment Fatalis a échappé aux Enfers, grâce en fait à la mort des Dieux asgardiens lors du Ragnarok. Fatalis en profite pour remettre la main sur la Latvérie, pays qui faisait l'objet de toutes les convoitises depuis sa disparition et que Reed Richards avait même dirigé pendant un temps (cf ces épisodes en Deluxe).
Un épisode des Young Avengers (Heinberg/Cheung) pour terminer. Ceux-ci tentent de délivrer Hulkling, toujours détenu par le Super-Skrull. Pour cela, ils demandent l'aide d'un jeune détenu (qu'ils libèrent avec une grande légèreté) qui se révèle être, comme Quicksilver, un bolide. Il a en outre la capacité de faire exploser les objets en accélérant leur structure atomique.
Du très bon donc encore une fois dans ce Marvel Icons, avec, mine de rien, une foule de renseignements sur des domaines importants qui auront des conséquences par la suite.