02 mars 2007

Frères contre Frères

C'est parti ! Le coup d'envoi de Civil War vient d'être donné avec la sortie, ce matin dans les kiosques, de la revue éponyme. La série principale est signée Mark Millar (scénario) et Steve McNiven (dessin) mais, bien évidemment, l'évènement est tel que bien d'autres on-going seront touchées (Wolverine, Amazing Spider-Man, New Avengers...). Nous aurons également droit à Civil War Frontline, une saga relatant notamment l'affrontement selon le point de vue des journalistes, et qui sera publiée principalement dans Civil War Extra (par contre, l'une des histoires de Frontline, "L'accusé", est publiée en accompagnement dans le mensuel sorti aujourd'hui, ce qui nous fait 11 planches supplémentaires).

Mais intéressons-nous plutôt à ce premier épisode. Sachez tout d'abord qu'il fait 33 planches au lieu des 22 habituelles (sans parler de frontline hein, on a donc 33 planches de CW + 11 de CW frontline). Tout débute lorsque les New Warriors, un groupe de jeunes super-héros de seconde zone, tentent d'appréhender quatre vilains planqués dans la petite ville de Stamford, tout cela pour faire gonfler l'audimat de l'émission de real-TV à laquelle ils participent.
L'intervention se passe extrêmement mal puisque l'un des criminels, Nitro, déclenche une explosion qui fait plus de 600 morts dont de nombreux jeunes enfants qui jouaient dans la cour d'une école toute proche. Suite à ce drame, l'opinion publique est évidemment très remontée contre tout ce qui porte un masque ou possède un pouvoir. Le gouvernement et le sénat décident alors de faire passer le Superhuman Registration Act, une loi qui était depuis un moment à l'étude et qui vise à encadrer les surhumains en les recensant et en les entraînant à la manière des forces de police traditionnelles.
La communauté des super-héros est, elle, divisée sur la conduite à tenir. Si Tony Stark, Reed Richards ou Hank Pym sont plutôt favorables à la loi, d'autres comme Captain America, Luke Cage ou Daredevil y sont violemment opposés. La tension monte rapidement entre les deux camps...

Tout se met en place assez rapidement dans cette première partie et l'on sent déjà que l'affrontement qui se profile risque d'être poignant. Cependant, mieux vaut être plutôt au moins un peu familier avec l'univers Marvel tant les intervenants sont nombreux : Vengeurs, X-Men, Fantastiques, New Warriors, Thunderbolts, Runaways, Daredevil, Spider-Man, Ms. Marvel et j'en passe, héros de premier plan ou personnages méconnus, tous sont happés dans la tourmente. L'histoire est bien pensée, adulte, plutôt sombre, à mille lieues donc des poncifs que l'on entend parfois sur les comics. Nous sommes ici en présence d'un futur classique, peut-être même de la trempe des fameux Watchmen.
Que vous dire de plus si ce n'est que manquer cette saga serait une grave erreur tant elle est réussie (malgré une petite réserve dont j'ai déjà parlé sur l'impartialité de l'auteur au niveau de l'un des camps) et tant elle va avoir de conséquences à de nombreux niveaux. Oui, je sais, on est habitué au fameux "plus rien ne sera comme avant, cette série va bouleverser l'univers Marvel, blablabla" mais cette fois-ci, je vous assure, c'est vrai. En plus, graphiquement, c'est impeccable, les dessins de McNiven sont parfaitement réussis, toujours dans le style réaliste et moderne qu'on lui connaît. Des guerres civiles comme ça, on en redemande !

ps : Je signale aussi la mise à jour de la checklist et l'ajout de Black Panther dans les figurines, le tout étant accessible dans la partie Zoom, juste à votre gauche. ;o)