14 juin 2007

Des Zombies pour Fatalis

C'est dans le Ultimate Fantastic Four #18 que Mark Millar termine son run sur la série, d'une assez belle manière d'ailleurs, secondé qu'il est par les magnifiques dessins de Greg Land.

Les FF ont fort à faire, rappelez-vous, ils doivent non seulement se débarrasser d'une créature n'ayant rien trouvé de mieux à faire que d'élire domicile dans ce pauvre Johnny Storm mais il leur faut également affronter leurs doubles zombifiés. Et comme si cela ne suffisait pas, les voilà obligés de demander de l'aide à Fatalis en personne !

Voilà un arc fort dense, c'est le moins que l'on puisse dire. Les intrigues se chevauchent et sont limitées à leurs grandes lignes, on y gagne en dynamisme ce que l'on perd en profondeur ou en scènes plus intimistes. Une chose est certaine, on ne s'ennuie pas. Les fameux zombies nous offrent quelques morceaux (c'est le cas de le dire) de choix avec notamment un dessin pleine planche d'un Reed en gros plan, le visage plein d'asticots, les amateurs vont se régaler !
D'ailleurs, pour rester sur les zombies, un 100% Marvel étant consacré à la dimension dont ils sont issus doit sortir aujourd'hui en librairie, une occasion supplémentaire de retrouver Spidey, Cap, Iron Man et tous les autres à la sauce Romero, autrement dit, c'est sanglant, décalé et parfois franchement drôle (mais je vous en dirai plus d'ici peu).

Pour ce qui est de Fatalis, on le retrouve ici en monarque de Latvérie, capable des pires machinations, mais avec un sens de l'honneur poussé à l'extrême, ce qui lui vaudra d'ailleurs une petite rencontre avec une armée de morts-vivants. Pour l'anecdote, Miss Storm, la jolie môman de Jane et Johnny, réapparaît également, toujours aussi peu regardante sur la morale et bardée des secrets atlantes qu'elle convoitait tant (cf Tomb of Namor).
Bref, deux épisodes sympathiques et nerveux, au graphisme somptueux. Certaines intrigues auraient méritées d'être un peu plus développées, mais l'ensemble reste tout de même plutôt bon. A noter également l'ambiance visuelle très réussie en Latvérie, dommage que ce soit limité à une vue rapide du château et quelques plans de l'intérieur. En tout cas, si ça se libère, j'en ferais bien ma maison de campagne. ;o)