27 juin 2007

2ème annual de USM

Le Ultimate Spider-Man #51, tout fraîchement débarqué dans nos kiosques, accueille le deuxième annual de la série, l'occasion de retrouver Mark Brooks aux crayons.

On le sait, l'équipe éditoriale de Marvel a décidé, en rétablissant les fameux annuals, d'en faire des histoires de qualité ayant un véritable intérêt. Autrement dit, pas question de faire du remplissage, il doit se passer des choses dans ces épisodes. C'était déjà le cas pour le premier où l'on voyait naître une idylle entre le Tisseur et Kitty Pryde. Ici, plus question de sentiments, l'heure est à la baston. Spidey retrouve de nouveau le Caïd sur sa route et le criminel reste plein de ressources, entre ses porte-flingues, ses avocats ou ses contacts dans la police.
Niveau guests, on fait le plein : Daredevil, le Punisher mais aussi Moon Knight sont présents.
Quant à l'évènement principal de cet annual, il s'agit de la mort d'un personnage. Evidemment, dans ma grande bonté, je ne vous dirai pas lequel. ;o)

Bagley a donc laissé sa place à Mark Brooks qui conserve un style très proche de son confrère. Brian Michael Bendis reste, lui, au scénario.
Sans que cet annual soit dénué d'intérêt, il n'est pas aussi réussi que le premier qui était plus intimiste. L'humour également est peu présent, bref, Bendis nous a déjà habitué à mieux (mais peut-on lui reprocher de ne pas être tout le temps génial ?). La scène finale est tout de même assez réussie et inattendue, avec un Caïd peut-être pas si intouchable qu'il n'y parait.
Panini nous a rajouté quelques bricoles pour remplir les pages qui restaient : 3 covers, 3 planches de croquis et une scène supprimée de USM #61. Bon, c'est toujours ça m'enfin, pour un annual (donc un évènement qui se voudrait exceptionnel), on aurait pu faire mieux (et plus épais).

Bagley reprendra sa place pour le prochain numéro qui donnera le coup d'envoi de la saga du clone.

[Edit : 28/06/07] Je me rends compte que tout le monde n'a peut-être pas compris de quoi il s'agissait. Un annual, comme précisé dans le lexique, est une publication en marge de la série principale. C'est un épisode spécial, plus long que d'habitude, qui est donc un petit évènement (1 ou 2 fois par an). En France, Panini a décidé d'intégrer les annuals dans la numérotation normale des séries qui sont concernées. Pour cette fois, au lieu des 2 épisodes classiques de 22 planches, il n'y a donc que l'annual de 38 planches. Du coup, alors qu'aux Etats-Unis un annual est une publication plus fournie que d'habitude, en VF c'est exactement l'inverse ! C'est ce que nous appellerons la "Panini touch"...