20 janvier 2009

Araña : Petite Araignée deviendra grande

Suite des séries féminines non traduites en français avec le dernier TPB de Araña : Heart of the Spider.

Petit rappel des faits. Anya Corazon apparaît pour la première fois dans la nouvelle mouture de Amazing Fantasy (où un certain Parker avait débuté il y a bien longtemps). Cette première mini-série, la seule traduite en VF, est publiée en France dans le Spider-Man hors série #19. L'on fait alors la connaissance d'une gamine attachante qui se retrouve embrigadée dans la fameuse société secrète inventée par Straczynski dans les pages d'Amazing Spider-Man. Aux Etats-Unis, la demoiselle se voit dotée de sa propre et éphémère série ; Araña : Heart of the Spider, qui durera le temps de 12 numéros.
Aujourd'hui, l'ensemble des aventures de la petite Araña est disponible en Marvel Digest (des TPB de petite taille mais très bon marché). Le premier reprend la première mini-série (parue donc en France) et les deux suivants contiennent les épisodes inédits.

Comme souvent, une série secondaire, réservée a priori à un public jeune, va se révéler être fort plaisante à suivre. Au scénario, Fiona Avery poursuit la mise en scène de la lutte entre les clans opposés des Araignées (Spider Society) et des Guêpes (Sisterhood of the Wasp). L'on en apprend également un peu plus sur le passé de la jeune fille, notamment sur les circonstances troubles qui ont entouré la mort de sa mère et qui ont précipité le départ de sa famille pour les USA. Pour la partie dessin, Roger Cruz, Francis Portella et Jonboy Meyers se succèdent en maintenant une vraie cohérence de style. Le tout est plutôt agréable à regarder. Si certaines covers vous rappellent quelque chose, sachez qu'elles sont l'oeuvre de Cruz, déjà cité, mais surtout de Mark Brooks et Takeshi Miyazawa. Je ne sais pas si elles sont censées attirer le regard d'un public jeune et féminin mais en tout cas ça marche aussi avec les adultes. Ou alors j'ai les mêmes goûts qu'une petite fille de douze ans. ;o)

Ce dernier tome, intitulé Night of the Hunter, même s'il fait avancer l'histoire, ne contient pas de réelle fin. La bataille contre les guêpes se termine en fait dans un one-shot (lui aussi inédit par chez nous) avec Spider-Man. Même si Araña n'a plus de série attitrée à l'heure actuelle, elle reste toujours présente dans le Marvelverse : si son rôle n'a été que secondaire, elle a toutefois participé à Civil War, de manière plus anecdotique, elle a été utilisée par Kirkman dans ses Marvel Team-Up (cf cet article pour vous situer un peu le moment) et a fait également une apparition dans une mini-série aux côtés du Dr Strange. Actuellement, elle fait partie, de manière régulière, des personnages de l'on-going Ms. Marvel. Carol Danvers et elle ont d'ailleurs un lien particulier puisque Anya considère un peu la leader des Vengeurs comme une mère de substitution.
Bien que son avenir en France semble définitivement derrière elle, Araña n'a peut-être pas totalement fini de faire parler d'elle de l'autre côté de l'Atlantique. La miss, grâce à une fraîcheur naturelle que l'on tente de réinjecter artificiellement à Peter Parker, peut séduire un lectorat large et nouveau. Et puis, après One More Day, elle est tout ce qui reste du run de Straczynski et de la vision mystique qu'il avait tenté d'instaurer concernant l'origine des pouvoirs de nos petites araignées...

Les TPB concernant Araña sont disponibles pour moins de 7 euros, port compris. La dimension est la même que celle des Emma Frost dont j'ai déjà parlé ici mais le papier est de meilleure qualité (et correspond à ce que l'on trouve dans les Marvel Kids français).
Une série sympathique qui aurait pu contribuer, si elle avait été correctement utilisée en France, à conquérir un public nouveau.

Protect your Father. Avenge your Mother. Save the World.
But Be Back by Curfew.

Des filles en VO : Ms. Marvel, Spider-Girl, Emma Frost

Des filles en VF : She-Hulk, Spider-Man loves Mary Jane, Echo