14 janvier 2010

Wolverine : Griffes, Sabres et petites taquineries

Dans le Wolverine #192 de ce mois, Logan doit (encore) affronter son fiston. Coups de griffe en famille et révélations.

Le mensuel du Griffu contient deux épisodes de Wolverine : Origins. Le scénario est de Daniel Way et les dessins sont l'oeuvre de Doug Braithwaite.
On commence par une rencontre dans un bar où Nick Fury dévoile à Wolvie quelques informations sur son passé et le fameux Romulus. Petits flashbacks sur l'enfance du mutant (on voit notamment sa môman, découverte dans cette mini-série récemment rééditée), son passage entre les mains du si sympathique professeur Hudson du programme Arme X (cf ce Best Of) ou encore sa période Alpha Flight. Mais la plus grande révélation de Fury concerne le fils de Logan. Romulus souhaiterait en faire une arme capable de le contrer. Pour cela, il lui faut réunir Daken et le sabre Muramasa (dont la particularité est de causer des blessures ne pouvant être guéries par le facteur autoguérisseur de Wolverine).
De son côté, Cyclope, fidèle à son récent côté rentre-dedans (même Emma Frost est obligée de le freiner un peu, c'est dire), décide d'aller mettre justement une trempe à Daken histoire de lui faire passer l'envie de salir l'image des X-Men en s'alliant à Norman Osborn.

Voilà un arc qui brasse pas mal de souvenirs et de personnages. La revue est à juste titre estampillée Dark Reign puisque l'histoire se situe après la prise de pouvoir de Norman Osborn (ce dernier apparaît d'ailleurs un peu).
On peut s'interroger sur le bien-fondé de l'idée de Scott. Partir attaquer l'un des Dark Avengers en entraînant, entre autres, Armor avec lui, ce n'est déjà pas forcément le plan le plus futé de sa carrière. Mais se pointer avec le fameux sabre (qu'il détient depuis que Logan lui a remis), là ça frise l'inconscience. Puisque, évidemment, il va se le faire chaparder avec une facilité déconcertante. D'ailleurs l'ensemble des X-Men n'en finissent plus de tomber dans les pièges de Daken. On se demande ce qui se serait passé s'ils avaient dû affronter toute la bande d'Osborn en prime !
Cliffhanger final un peu surfait puisque l'on se doute bien que l'ami Summers ne va pas se faire décapiter.
Malgré ces quelques facilités et des X-Men qui passent pour des amateurs tombés de la dernière pluie (pourtant ils sont dans le circuit depuis un moment, ils devraient acquérir, à force, une sorte de légère méfiance), ces épisodes se lisent plutôt bien. Notons que les nombreuses références à un tas d'évènements d'un passé lointain ou plus récent pourront peut-être déconcerter un peu les nouveaux venus.

Plus anecdotique, signalons que Jérémy Manesse nous confirme que la traduction de "wolverine" est bien "glouton". Après l'énormité du Ultimate HS #9, ça fait du bien d'être rassuré en constatant qu'il y a encore quelqu'un qui sait ce qu'il dit chez Panini. ;o)

Un début d'année plutôt correct pour notre bon Wolvie.
A noter : Dark Wolverine, la nouvelle série concernant Daken, sera publiée dès février dans Astonishing X-Men.