19 avril 2009

Marvel Icons : Invasion et Cauchemars

Nouvelles révélations sur l'ampleur de l'invasion skrull dans le Marvel Icons #48 de ce mois.

Après un gros plan sur Hank Pym dans le dernier Marvel Heroes, c'est maintenant sur Spider-Woman que se concentre l'épisode des New Avengers. Brian Michael Bendis revient sur ses liens avec l'Hydra et notamment l'opération qui a permis à Jessica Drew de retrouver ses pouvoirs. De nombreuses scènes d'arcs plus ou moins anciens sont revisitées ou rapidement évoquées alors que l'on sait maintenant que la jolie Jessica est un agent infiltré. Cela va de son rôle d'escorte lors de la visite du Raft au départ des Nouveaux Vengeurs pour Genosha lorsqu'ils décident de "régler" le cas Wanda Maximoff. Les répercussions à rebours vont donc se faire sentir sur des évènements ayant lieu avant Civil War ou même House of M.
Jolie partie graphique assurée par Jim Cheung pour un épisode qui flirte avec l'espionnage et la manipulation.

Matt Fraction au scénario et Salvador Larroca au dessin continuent leur première saga sur Invincible Iron Man. Si j'avais pris à la légère les rumeurs de série très liée au long métrage Iron Man le mois dernier, la suite confirme malheureusement cette hypothèse. L'histoire est loin d'être mauvaise mais la personnalité de Tony Stark n'est pas vraiment en adéquation avec ce que l'on connaît du personnage. Il retrouve ici la légèreté (feinte) de ses débuts et semble à la fois fêtard, insensible et dragueur (et même quelque peu goujat), tout le contraire du Stark de l'univers 616, a fortiori le Stark post Civil War.
Malgré cette petite gêne, certains éléments permettent tout de même de raccrocher un peu à la continuité, notamment un Thor glacial qui semble mépriser plus que jamais le directeur du SHIELD. Graphiquement, Larroca (et D'Armata à la colorisation) font un excellent boulot dans un genre réaliste et moderne.

En ce qui concerne la série Captain America, toujours scénarisée par Ed Brubaker, l'on va retrouver notre Bucky Barnes, endossant le rôle de Cap et faisant équipe avec le Faucon. Crâne Rouge et ses douteux acolytes ont maintenant mis la main sur le Grand Directeur, un type ayant incarné Captain America lorsque celui-ci prenait des vacances prolongées et rafraîchissantes dans l'Atlantique Nord. Les dessins sont de Steve Epting et, là encore, c'est plutôt joli.
On termine avec le Fantastic Four de Mark Millar, dessiné par Bryan Hitch. Sans doute l'épisode du mois auquel j'ai le moins accroché mais il faut avouer que ni Millar ni les FF ne sont trop ma tasse de thé. Millar nous refait en plus le coup du Fatalis qui débarque pour prévenir Richards de quelque chose (McDuffie a fait la même chose juste avant) et ils nous ressort une nouvelle version des Defenders (il les fout partout ceux-là !). Quelques petites choses sympathiques surnagent quand même comme la relation de Johnny Storm avec une voleuse ou encore une révélation sur les capacités intellectuelles de Valeria (la fille de Sue et Reed). Malgré tout, le cliffhanger final semble un peu bizarre et l'on se demande ce que ce personnage (je ne vous révèle pas lequel) vient faire là-dedans.

Indispensable pour ceux qui suivent Secret Invasion. Les séries non liées à l'évènement restent elles aussi, globalement, de bonne qualité également. Signalons également la cover de l'ami Aleksi Briclot sur NA (et la gaffe du site officiel Marvel qui a écorché son nom dans les crédits).

ps : ajout du Professeur X et de Lilandra dans les Figurines Marvel.