09 avril 2009

Suite des New Avengers en Marvel Deluxe

La série New Avengers continue son parcours librairie et nous replonge dans un univers Marvel qui n'avait pas encore connu la guerre civile.

Les Vengeurs sont à peine reformés que, déjà, ils sont confrontés à une étrange énigme du nom de Sentry. Bien qu'il semble bien intentionné, l'homme est extrêmement puissant et donc potentiellement dangereux. Il semblerait qu'il ait été un héros particulièrement populaire mais tout le monde l'a oublié. Que peut donc cacher le passé de Robert Reynolds ?
Avant que les New Avengers ne se présentent aux media, il va également leur falloir faire une petite virée au Japon où ils poursuivent le Silver Samurai. Il faudra aussi y voir plus clair dans le rôle, trouble, que tient Jessica Drew. La jeune femme roulerait-elle pour l'ennemi ?
Pour le meilleur ou le pire, ces gens se sont unis. Certains ont été malmenés par la presse, d'autres ont même fait de la prison, ils sont... les plus puissants héros de notre époque.

Après un excellent premier tome, voilà donc la suite attendue du titre écrit par Brian Michael Bendis. Ce deuxième volume comprend les arcs The Sentry, Ronin et les épisodes Secrets and lies et Spin, tous précédemment publiés dans le mensuel Marvel Icons.
L'on s'intéresse ici au passé de Sentry, Emma Frost en personne venant jouer les psy (et psi) de service pour faire le tri dans le subconscient du héros. On a droit, à cette occasion, à quelques bonnes idées scénaristiques et narratives, comme la projection, sur un étrange mur mental, des souvenirs de Reynolds ou encore le fait d'inclure les comics de Jenkins (vrai "pôpa" de Sentry) dans l'histoire. La suite permet de découvrir qui se cache sous l'identité du mystérieux Ronin, bon, ce n'est plus un spoiler depuis le temps si je vous dis qu'il s'agit de Echo (et si vous ne le saviez pas, il y a de grandes chances pour que vous ne sachiez pas non plus qui est Echo, donc tout va bien ;o)). On compte également dans ces récits quelques guests comme Daredevil et la plantureuse Ms. Marvel (dont les aventures en solo sont inédites en France).

Niveau dessin, Marvel a fait appel à Steve McNiven, David Finch et Frank Cho. Beaucoup d'encreurs et de coloristes également, dont le tandem Danny Miki et Frank D'Armata dont j'ai déjà loué la complémentarité et le talent. Visuellement donc, c'est propre, net, précis, souvent très beau et l'on a même quelques planches "old school" pour illustrer le passé de Sentry. Quant à Cho, il a fallu sans doute que les responsables éditoriaux usent de toute leur science de la persuasion pour qu'il accepte de conserver un bonnet raisonnable pour les poitrines de Jessica et Carol. Et le raisonnable selon Cho est déjà bien volumineux. ;o)

Passons maintenant à un aspect moins réjouissant, le contenu éditorial. Selon Panini (qui sur ce numéro nous vante de nouveau les fameux ajouts en tout genre), un Deluxe est une édition "prestigieuse agrémentée de bonus nombreux et variés". Eh bien sachez que, si l'on en croit ce que l'on peut constater sur ce volume, des bonus "nombreux et variés" se résument en fait aux seules covers originales. Et là, tout comme avec l'édition Deluxe de House of M, difficile de prétexter un manque de place puisque l'ouvrage ne contient que... neuf épisodes (au lieu des douze habituels). Voilà qui nous donne un livre plutôt maigrichon alors que le prix, lui, reste inchangé. Le terme "deluxe" semble, du coup, bien optimiste, même s'il est vrai que le TPB a toujours plus de gueule que les éditions kiosque.

Un travail de qualité de la part de Marvel, exploité de manière assez maladroite par l'éditeur français, le nombre restreint d'épisodes et l'absence de bonus ne permettant guère de justifier le prix élevé.
Sortie le 15 avril.