26 mai 2010

Marvel Monster : Dark Reign, volume 2

Le deuxième Monster consacré à Dark Reign est maintenant disponible et accueille notamment deux mini-séries très réussies : Zodiac et Lethal Legion.

On commence avec la suite de l'on-going Deadpool dont on avait pu suivre les précédents épisodes dans le mensuel Dark Reign et dans le premier Monster du même nom. L'introduction est tout simplement énorme, avec un Wade Wilson qui effectue un contrat de débutant et se met même à jouer les vulgaires cambrioleurs. Le tout avec un certain sans-gêne et le côté frappadingue qui le caractérise.
Il affronte ensuite Bullseye, Osborn ayant chargé son Hawkeye personnel de régler le cas du mercenaire. Toujours de la folie pure avec un Deadpool qui se prend une flèche en pleine tête (qui aura des conséquences malgré son facteur auto-guérisseur) et qui va même se confectionner une armure à base de... morceaux de barbaque. Pas certain que ce soit la meilleure façon de passer inaperçu, ne serait-ce que pour l'odeur. ;o)
Un grand Daniel Way (Dark Wolverine) au scénario, décidemment en forme quand il prend en main le destin du cinglé de service. La partie graphique est parfaitement assurée par Paco Medina. Bref, un très bon début.

On passe ensuite à Ms. Marvel, avec dans le rôle titre non pas Carol Danvers mais bien Karla Sofen. Cette dernière va passer une évaluation psychologique assez particulière avant de s'attaquer à une base de l'AIM. Beaucoup de guests dans ces épisodes, notamment Spidey, Wolvie (excellent en baby-sitter !) ou encore Deadpool qui décidemment est très demandé en ce moment.
Le scénario est de Brian Reed (What If : House of M, Timestorm 2009-2099), les dessins de Rebekkrah Isaacs, Patrick Olliffe, Luke Ross et Sana Takeda. Tout ce monde parvient à réaliser quelques scènes spectaculaires, avec de jolis effets.

On en arrive aux mini-séries. La première, Dark Reign : Zodiac, est écrite par Joe Casey (Wildcats 3.0, Godland) et dessinée par Nathan Fox. En ce qui concerne justement l'aspect visuel, les planches ont parfois un côté un peu surchargé qui peut gêner, mais ce sont surtout les visages qui étonnent le plus. Alors que le Zodiac a plutôt une bonne tête, Reed Richards ou Johnny Storm se voient affublés de trognes pas possibles. On dirait des caricatures de vieux truands, un aspect qui étonne assez chez les Fantastic Four, habitués à représenter la famille modèle.
Question histoire par contre, c'est du très bon. Des super-vilains de seconde zone, réunis par Zodiac, vont mener la vie dure à Osborn au nom d'un principe qui leur est cher : le chaos. En gros, suivre les règles de Norman ne leur plaît pas plus que l'idée de se faire encadrer par Fury ou Stark. Une belle galerie de psychopathes bien vicieux en tout cas, avec un Zodiac qui semble très prometteur.

Enfin on termine par Dark Reign : Lethal Legion. Là encore ce sont des criminels de second plan qui sont réunis autour du Moissonneur, alias Eric Williams, frangin de Wonder Man. Le récit est très habilement construit autour d'entretiens menés par un avocat qui défend la petite bande, incarcérée au Raft pour avoir enlevé Osborn en personne. L'on va retrouver des têtes peu connues du grand public, comme Requin-Tigre, la Gargouille Grise ou encore l'impressionnant Hyde, chacun racontant une partie des évènements avant que les auteurs nous assènent le coup de théâtre final.
Le scénario a été concocté par Frank Tieri (The Darkness/Wolverine, WWH : Gamma Corps, Civil War : War Crimes), les dessins sont réalisés par Mateus Santolouco.
Une excellente histoire en tout cas, qui nous plonge dans les méandres d'un marvelverse plus sombre que jamais.

La traduction est globalement bonne à part une coquille et une confusion entre "quelque" et "quel que". Sans que cela soit réellement une faute, la traduction littérale, dans Deadpool, du "same player, play again" en "même joueur, joue encore" me semble maladroite tant nous sommes habitués à rencontrer cette expression sous sa forme anglaise dans les jeux vidéos. Mais bon, on a connu pire...

Un excellent Monster, avec peu de personnages de premier plan mais une grande qualité globale.
A conseiller.


ps : toujours pour parler du CERCLE (Cercle d'Etude et de Réflexion sur les Comics et les rapports Lecteurs/Editeurs), je vous signale une idée sympa qui vient d'être lancée (grâce à Kiwi-Kid) afin de mettre en avant non pas seulement les dérapages de certains éditeurs mais aussi les meilleures adaptations, les éditions les plus soignées, et cetera. Si ce groupe prend de l'ampleur, il pourra ainsi ne pas seulement "ronchonner" mais aussi distribuer des satisfecit, soumis bien entendu aux votes des membres.
Les réactions sont pour l'instant très positives et je vous invite à apporter vos suggestions et remarques (dans la section "discussions" pour ceux qui seraient un peu perdus). ;o)